Le livre du mois de Février: La métamorphose [Franz Kafka]

bonjour

Ce bouquin, La Métamorphose, tout le monde l’a lu (ou presque). Lorsque l’on fait un cursus en psycho, c’est d’ailleurs une lecture quasi incontournable. La Métamorphose est une nouvelle qui a été publiée en 1915, et qui se lit en deux temps trois mouvements (ou le temps d’un vol Marseille-Londres, par exemple). Bien que très courte, cela n’empêche pas ce livre d’être assez bouleversant. La première fois où j’ai lu ce livre, je devais être au lycée et je me souviens du dégoût que j’avais éprouvé en parcourant les pages…non pas pour Gregor et son apparence d’insecte assez répugnant, mais pour ses parents si cruels avec lui. J’ai pleuré la mort de Gregor, seul rejeté de tous :« Venez donc voir, il est crevé, il est là, il est couché par terre; il est crevé comme un rat. » Et même si c’est la troisième fois que je lis cette nouvelle, je suis toujours aussi happée par l’histoire et triste lorsqu’ arrive la fin de Gregor…

La métamorphose

Résumé:

Lorsque Gregor Samsa s’éveilla un matin, au sortir de rêves agités, il se trouva dans son lit métamorphosé en un monstrueux insecte. Il reposait sur son dos qui était dur comme une cuirasse, et, en soulevant un peu la tête, il apercevait son ventre bombé, brun, divisé par des arceaux rigides, au sommet duquel la couverture du lit, sur le point de dégringoler tout à fait, ne se maintenait que d’extrême justesse. D’impuissance, ses nombreuses pattes, d’une minceur pitoyable par rapport au volume du reste, papillonnèrent devant ses yeux.

La métamorphose (2)

Mon avis:

Ce qui m’a fait réfléchir dans ce bouquin, c’est le « pourquoi? ». Gregor et sa famille subissent cette transformation, mais à aucun moment ils ne s’interrogent sur le « pourquoi »? Ils passent par toutes sortes de sentiments; douleur, répugnance, aversion, résignation. Mais à aucun moment, ils ne s’insurgent ni se demandent « pourquoi? ».

Et Kafka lui même ne répond pas à cette question: Gregor subit-il une sorte de « punition »? A-t-il été empoisonné? On ne sait pas réellement ce qui a fait qu’un matin, Gregor se soit levé dans le corps d’une bestiole dégueulasse. Il faut se contenter de ce que l’on voit, d’accepter ce qui est. De toutes façons, on ne peut rien y changer, donc à quoi cela sert de savoir « pourquoi? »!

Ce que dit Kafka, c’est que la vie se doit d’être vécue telle qu’elle est…aussi invraisemblable et absurde soit-elle.

Quelle leçon! Pour moi qui suis toujours en train de me torturer les méninges, de faire d’un petit caillou toute une montagne! A cette troisième lecture, j’y ai vu une troisième signification…sans doute si je le relis une quatrième fois, y verrais-je encore une autre signification. C’est ça la force de ce récit: il y a d’innombrables significations, chacun peut l’interpréter de la manière dont il le souhaite.

La métamorphose (3)

Pour terminer, une citation de Kafka:

Il y a un but, mais pas de chemin ; ce que nous nommons chemin est hésitation.

4 Comments
  • cathy
    février 22, 2016

    Oui il y a un but vers lequel on tend, il y a aussi et surtout le chemin ou les chemins qu’on emprunte et la manière dont on les emprunte. Ce qu’il nomme hésitation peut aussi être appelé choix, décision, libre arbitre; Il n’y pas forcément hésitation quelquefois c’est une évidence, quelquefois on sait qu’on doit y aller ou on doit le faire etc…
    Quant au pourquoi il nous ramène à notre égo, à nous apitoyer sur notre sort et cela n’est justement pas le but…
    Merci pour ce résumé et ce choix de livre.

    • Mme_Potiron
      février 25, 2016

      « Laisse toi faire » comme dirait Tatie M.

  • Esthelle
    février 22, 2016

    Bonjour!
    Je lis beaucoup mais j’avoue ne jamais avoir lu ce livre-là. Mais je le retiens parce que c’est tout à fait le style d’histoire que je vais « adorer ». Et relire les classiques ne fait jamais de mal…

    • Mme_Potiron
      février 25, 2016

      C’est vraiment un bouquin qui se lit super rapidement, et surtout, chacun peut l’interpréter comme il le souhaite…j’aime bien moi 🙂

Laissez moi un petit message!

error: Clic droit interdit!