Mes trousses de survie…

bonjourComme vous avez pu le constater sur les photos de la semaine passée, les préparatifs pour notre voyage ont été une des priorités de ces derniers jours. Si généralement la partie “frusques” de ma valise est rapidement et facilement faite – pas de chichis, on ne part pas dans des 4 étoiles luxe – la partie trousse de toilette et autres trousses de survie me demande pas mal de temps de préparation. Non seulement parcequ’il faut prévoir des trucs qu’on ne prévoit pas forcément au quotidien (vous avez toujours une boite d’Ercéfuryl dans votre trousse à pharmacie vous?) et parceque je suis une vraie fille qui se tartine la frimousse avec tous pleins de produits qui à eux seuls rempliraient une valise de cabine (ce qui n’est donc pas possible de prendre en voyage, m’voyez!). Du coup, je me suis dis que ça pourrait éventuellement intéresser quelques un(e)s d’entres vous de savoir ce que j’emporte toujours avec moi lorsque je voyage au bout du Monde et ainsi vous donner une idée de comment remplir efficacement votre trousse à pharmacie (et compagnie…).

J’emporte en tout 4 trousses de survie – QUOI? QUATRE? – voui, mais elles ont toutes une utilité utile. Laissez moi vous montrer.

Valise

First, le plus important, la trousse à pharmacie. A l’intérieur, il y a les classiques pansements et pansements anti-ampoules et des lingettes antiseptiques. Etant donné que je suis une vraie catastrophe ambulante, ceci est donc plus que nécessaire. Allant de paire avec les bobos, j’ai toujours une boite d‘ibuprofène et une boite de paracétamol dans ma valise. Deux valent mieux qu’une, et puis ça servira toujours en rentrant à la maison. Ensuite, trèèèèèèèès important si vous partez dans les pays chauds, la boite de Strepsils. Pourquoi? Car figurez vous que dans ces pays là, ils adooooorent la clim! Si bien qu’elle est tout le temps sur 20° (quand c’est pas 16° comme à l’aéroport de Bombay), alors quand il fait plus de 38° dehors, voilà le choc thermique! Et perso, c’est toujours ma gorge qui prend en premier.

Ensuite, passons au côté glamour de la trousse à pharmacie, le nécessaire spécial “soucis d’ordre gastrique” – l’Ecéfuryl (ici c’est un générique) et l’Immodium (générique également), le tout accompagné de sachets pour la réhydratation. Si nous avons eu la chance de ne jamais choper de vraie tourista, nous avons toujours eu des petits dérangements de l’intérieur dedans lors de nos voyages – normal lorsque l’on change d’alimentation en même temps. Du coup, ces petits cachets sont réellement salvateurs si vous ne voulez pas rester la journée à contempler la faïence de la salle de bain de votre guesthouse – ce qui peut être fort intéressant au demeurant, mais tout de même assez ennuyeux au bout de quelques heures.

Je mets également une crème à l’arnica (la reine des bleus, c’est moi), un tube de Biafine (celle des coups de soleil également), et un tube de crème Nok. Cette crème est formidable pour éviter les échauffements des pieds…mais perso je l’utilise sur les cuisses. Voui, j’ai le cuissot gras, du coup ça frotte quand je marche et quand il fait chaud, ça peut vite devenir très désagréable. La crème Nok est juste parfaite pour éviter ces frottements là!

Enfin, l’anti-moustique, le meilleur des meilleurs, le Cinq Cinq. Car les moustiques, c’est embêtant mais c’est surtout porteur de maladies qu’on a bien envie d’éviter lorsque l’on part en vacances! Mais comme le “zéro piqure” n’existe pas, un tube d’Apaisyl sera toujours d’un grand secours.

Valise5

Vient ensuite la seconde trousse la plus important, la trousse de toilette. Croyez le ou non, ceci est tout ce dont nous avons besoin pour 2 pour un mois de vacances (et la plupart des trucs, c’est à moi!).Classiquement, on y trouve le dentifrice (et les brosses à dent qui vont avec), le déo (compressé, c’est trop bien!), la crème solaire (indice 50 sinon rien) et la crème après solaire (je brûuuuule au soleil). Pour faire ma coquette, j’embarque également un mini vapo de shampoing sec – utile lorsque vous êtes dans une GH sans eau chaude et que vous devez vous laver les tifs et une crème pour le corps car avec tous les trajets en avion et la clim à fond, ma peau craquelle tellement elle est sèche. Je prends également une crème viage hydratante jour/nuit pour abreuver ma peau assoiffée, ma bouteille de Serozinc chouchou d’amour que j’aime, mon lait Bioré SPF 50 qui protège et matifie la peau et pour le débarbouillage, mon gant Lapiglove.

Mais vous me direz, il manque le gel douche et le shampoing! Que nenni! Tout réside dans le pain de savon du Dr Bronner! C’est un savon magique qui peut s’utiliser pour 18 fonctions différentes. Bon, nous nous en servons juste pour nous laver, et parfois laver nos sous vêtements, mais c’est réellement un super savon et qui fait gagner une place incroyable dans la trousse de toilette. Et en plus, les ingrédients qui le composent sont bios!

Valise2

Alors ça c’est ma trousse de sac de vadrouille. Quand on part en pour la journée, je prends toujours ma trousse de sac avec moi. A l’intérieur, j’y glisse une petite boite avec des pansements et des nurofènes, des lingettes nettoyantes et des lingettes antiseptiques (vachement utile quand Monsieur Potiron tombe dans un trou et s’écorche tout le genou). Je prend aussi un petit pshiiiiiit d’antimoustique – pas très efficace, mais toujours mieux que rien, un déo (fifille en toutes circonstances), un pshiiiiiit d’eau rafraîchissante. J’ai aussi le pshiiiiiiit Bioderma SPF 30 pour faire les raccord crème solaire sur ma frimousse si le soleil cogne trop. Enfin, deux choses totalement indispensables si vous voulez survivre à la microbite aigue (et surtout si vous partez en Inde, par exemple), le flacon de gel antibactérien – je commande les miens chez Merci Handy, ils sentent trop bon j’adore, et le “pipi debout” pour pouvoir faire pipi…debout!

Valise3

Enfin, ma trousse d’avion. Oui, c’est une trousse spéciale avion avec que des trucs micro formats et qui peuvent me sauver si jamais ma valise reste bloquée je ne sais où et que je dois l’attendre pendant 2 jours (c’est du vécu). A l’intérieur, il y a une mini brosse à cheveux, une mini brosse à dents et un mini dentifrice – ce sont les indispensables, réellement. Ensuite, j’y rajoute un petit flacon de gel antibactérien, des lingettes démaquillantes et de des mini tubes de crème hydratante. Toujours la fameux petite bouteille de déo (moi? obsessionnelle du déo? non, pas du tout) et le micro gel douche également qui peut s’avérer fort utile. Si jamais après un long vol je fais “peur à la peur” comme dirait mon ancienne collègue de bureau, je prends un tube de BB et un mini mascara histoire de me donner apparence humaine. Enfin, jamais sans mes nurofènes car un mal de tête pendant 9h d’avion, il n’y a rien de pire, et puis aussi un élastique à cheveux.

Parmi toutes ces petites choses, il y en a certaines qui ont réellement révolutionné ma trousse de toilette pour les voyages et je ne saurais que vous les recommander.

Valise6

Le fameux savon du Dr Bronner – on s’en sert comme savon pour le corps, pour le visage, comme shampoing et comme lessive pour le petit linge. Imaginez donc qu’un seul petit pain de ce savon m’évite d’embarquer 4 produits différents! Il existe en plusieurs “parfums”, mon préféré étant l’amande bien entendu, mais j’aime également celui sans odeur “spécial bébé” car j’ai la peau très sensible, et ce savon là est juste parfait. J’ai commandé les miens sur le site BazarBio – le pain de savon coûte 6€, vraiment pas cher lorsque l’on voit tout ce que l’on peut faire avec!

Valise7

Le second petit bidule super pratique, c’est le Lapliglove de voyage. A la maison, je me démaquille à l’huile, puis je me nettoie la peau avec un savon spécial pour le visage, puis lotion…puis…puis….puis… Je suis adepte du layering depuis des années maintenant, mais cela prend beaucoup de place dans la valise et je ne compte plus le nombre de fois où le flacon d’huile s’est vidé dans la trousse de toilette, inondant au passage vêtements et autres bouquins qui traînaient par là. Comme je ne suis pas une fan des lingettes démaquillantes, de l’eau micélaire et encore moins du lait, l’option gant magique est desuite devenu une évidence. Et c’est franchement super – un gant, de l’eau et vius voilà parfaitement démaquillée! Le kit de voyage Lapiglove coûte 16€ et vous pouvez le commander ici.

Valise8

Enfin, une petite chose que je regrette de ne pas avoir eu pour nos précédents voyages – le Go Girl ou l’entonnoir pour faire pipi debout. Parceque parfois, aller aux toilettes peut être un réel problème – soit il n’y en a pas, soit on ne connait pas trop trop le mode d’emploi (quoi? cette poubelle pleine d’eau et cette casserole dedans, c’est la chasse???), soit c’est dégueulasse. Du coup, ce pipi debout est juste un truc fantastiquement fantastique! Bon, il faut un peu de pratique et dextérité au début, mais on prend vite le coup de main! J’ai acheté le mien dans la Boutique “Vivre Mieux” de Venelles, mais vous pouvez vous le procurez par correspondance, pour le prix de 16.90€

Et voilà! J’espère que ces petites informations pourront être utiles à certaines voyageuses et peut être voyageurs, et surtout si vous avez des “chouchous” spécial voyage, n’hésitez pas à venir les partager en commentaires, je serai ravie de pouvoir les rajouter à l’une de mes trousses de survie!

2 Comments
  • babakitchen
    juillet 16, 2015

    haaa chouette tout ça !! le savon multi usages me tenterait bien, je vais voir si j’en trouve par ici
    et le pipi debout, quelle révolution !!
    bisous

    • Mme_Potiron
      juillet 19, 2015

      Je n’ai jamais encore trouvé de savon du Dr Bronner en magasin, mais il doit bien y avoir des revendeurs. Il y a aussi du savon liquide, qui peut être dilué pour laver les sols et la vaisselle, c’est un super truc! Comme le pipi debout 🙂

Laissez moi un petit message!

error: Clic droit interdit!