Petit bilan d’une année d’expat dans le North Yorkshire: à mort les clichés!

Aujourd’hui cela fait un an tout pile que nous avons pris la route direction notre nouvelle vie en Brittonie. Au total 15h de voiture (donc 3 à rouler du “mauvais” côté de la route), 14h de bateau, 5 pauses “nettoyage de caisse du chat”, 350 “tu crois que le lapin va bien?”, 5 “on aurait dû prendre la voie rapide!” et 25 “c’est joliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii” avant d’arriver enfin dans notre nouveau chez nous. Aussitôt arrivés et aussitôt les animaux déballés, nous avons pris possession des lieux. Pendant plusieurs jours nous n’avions absolument rien dans la maison, le déménagement est arrivé 4 jours après. C’était vraiment chouette! Et puis petit à petit on a commencé à emménager notre petit nid, les animaux (illégaux) ont pris leurs marques et sans que nous nous en rendions vraiment compte, une année est déjà passée. C’est donc l’heure parfaite pour un petit bilan de cette année écoulée… Et histoire de faire cela de manière un poil “originale”, j’ai décidé de revenir sur notre expérience en mettant à mal quelques bons gros clichés que l’on a entendu/lu sur l’Angleterre et les Anglais.

Notre petit jardin bien rangé et bien propret!

Cliché numéro 1 : “Les anglais sont tous alcooliques et dépressifs!”

Haaaaaaaaaaaa…. Voui, c’est pas très très sympa de dire ça, mais pourtant, c’est ce que certaines personnes pensent malheureusement (et ce n’est pas la seule chose pas très très gentille qu’on ai lu sur les anglais). Sincèrement, alcooliques ou pas, dépressifs ou pas, les Anglais sont vraiment super sympas. Tout d’abord nos voisins sont tous absolument adorables, notre quartier ressemble un peu à Wisteria Lane, il y a soit des familles soit des retraités (et nous, entre les 2!). Dès qu’il fait beau les enfants jouent dans la rue, les mamans sortent leurs chaises de jardin sur le trottoir et discutent. Et si jamais elles nous voient arriver avec les bras chargés, elles viendront de suite demander si on a besoin d’aide. D’ailleurs quelques jours après notre arrivée, nous avons trouvé une jolie carte et un bouquet de fleur pour nous souhaiter la bienvenue et pour Noël, tous les voisins glissent des cartes de vœux dans la boite aux lettres. Les papis récupèrent nos colis lorsque nous ne sommes pas là, et lorsqu’ils voient notre chat dans leur jardin ils l’appellent et lui parlent…en Français! Bref, on se sent vraiment bien chez nous.

Mais il n’y a pas que dans notre voisinage que nous avons pu découvrir la gentillesse des britanniques – que cela soit dans les services administratifs (oui oui, vous avez bien lu – même à la sécu!), dans les magasins ou dans nos boulots, tous les gens à qui nous avons à faire sont vraiment patients (ben oui, c’est qu’entre leur accent et le notre, on ne se comprend pas toujours!) et d’une grande gentillesse.

Alors alcooliques et dépressifs les anglais? Non, on ne pense pas… mais ils sont surtout supers sympas! Ouais bon, okay, ils aiment bien aller au pub mais, hey, ça fait partie de la sociabilisation non?

Cliché numéro 2: “Il pleut tout le temps en Angleterre!”

Huuuum… alors là je vais essayer de rester objective. Non parce que en toute sincérité on a eu un mois de Juillet un poil pourri (ouais, et Juin aussi), donc je vais revenir sur l’année passée dans sa globalité. Si l’on prend chaque saison en particulier, nous avons eu un très bel automne avec de jolies journées ensoleillées qui nous ont permis de profiter un max pour découvrir la jolie région. Et justement, c’est tellement beau en automne ici, un vrai régal pour les yeux. Après avoir vécu 4 saisons ici, je dirais que encore plus qu’avant l’automne c’est ma saison préférée!

Nous n’allons pas vous mentir: l’hiver il fait froid, mais bon c’est l’hiver. Mais les bâtiments sont supers bien chauffés, et si l’on est bien équipé avec une bonne veste et des chaussures chaudes on ne souffre pas trop des températures. On gratte le pare-brise de la voiture le matin et les routes sont parfois gelées, mais elles sont aussi salées toutes les nuits donc cela ne pose pas de soucis pour circuler. Le seul petit truc auquel il a fallu nous habituer c’est la nuit qui tombe très très tôt dans le Nooooord, vers 15h en plein hiver. Mais l’avantage c’est qu’en été il fait aussi jour jusque très tard et ça c’est plutôt chouette.

Le printemps est aussi une saison super jolie car il y a des fleurs qui poussent de partout, et comme les pelouses sont super vertes cela donne  une palette de couleurs presque aussi chouette que celle de l’automne. Les températures sont encore assez basses par contre, et cette année nous avons coupé le chauffage totalement que fin Juin (et oui) (mais Monsieur est frileux),  mais l’on peut tout de même avoir de très jolies journées (il a fait jusqu’à 25° un week end en Mai).

Pour le moment l’été est assez mitigé, il pleut souvent mais la pluie ne dure pas toute la journée et souvent nous avons de jolies éclaircies vers 18h/19h. Le soleil tape dans le salon et l’on peut voir Mademoiselle Lapinette se dorer la pilule dans un rayon de soleil.

Contrairement au Sud de la France nous n’avons jamais eu d’orage, avec éclairs et tonnerre ce qui tombe bien car je déteste ça, et les pluies diluviennes sont vraiment très rare. Un bon k-way et des bottes de pluie valent mieux qu’un parapluie, et si l’on est bien équipé, le mauvais temps ne pose pas de soucis.

Bien entendu, on est loin des températures du Sud de la  France, mais sincèrement on ne s’en plaint pas trop car les chaleurs caniculaires personne n’aime vraiment ça, non?

Alors, il pleut tout le temps en Angleterre? Et bien non, et puis même si il pleut, on a appris à faire avec comme le font les Anglais!

Cliché numéro 3: “On mange super mal en Angleterre!”

Le vieux cliché de la bouffe anglaise! Alors oui, les anglais sont des fans de “take away” et de “ready meals”, mais l’on peut effectivement manger très mal comme manger très bien en Angleterre, et en fait c’est partout pareil! Nous avons la chance d’habiter dans un village qui est réputé pour ses petits resto et ses jolis pubs, et l’on peut vous assurer que l’on trouve de la très bonne nourriture en Angleterre. Il y a d’ailleurs pas très loin de chez nous un resto végétarien (oui oui!) dont les plats changent à chaque saison et qui est tellement réputé qu’il faut réserver bien à l’avance si l’on veut y manger. Certains pubs également font de la très bonne nourriture et souvent ils proposent 1 repas acheté, 1 repas offert, et il y a des options végétariennes sur toutes les cartes. Car oui, être végétarien en Angleterre c’est juste le pied 🙂 Dans les restos, mais aussi au supermarché, tout et étiqueté végétarien ou vegan. Pas besoin de décortiquer les étiquettes, c’est écrit dessus (comme le Port Salut!). Et il y a tellement de produits végétariens au supermarché que je n’ai eu aucun mal à remplir mon frigo dès notre arrivée.

Par contre, là ou j’ai eu un peu plus de mal c’était avec les légumes. Au supermarché les légumes sont presque tous emballés, et les salades ne se vendent qu’en sachet, les premières semaines ont été un vrai casse tête pour trouver de quoi donner à manger à Mademoiselle Lapinette. Et puis petit à petit nous avons découvert les petits marchés avec les producteurs locaux, et il y a également un primeur chez qui je commande mes légumes frais et bio sur internet et qui me livre mon petit panier toutes les semaines. Il nous aura juste fallu un petit temps d’adaptation!

Bon je ne vous cache pas que certains produits Français nous manquent quand même, surtout le pain (haaaaaaaa…une bonne baguette qui croustille!). Mais nous avons une épicerie qui importe des produits Français pas très loin de chez nous, okay le moindre camembert coûte un rein, mais de temps en temps on se fait un petit plaisir!

Alors est-ce qu’on est réduit à manger des petits pois fluo avec des frites en Angleterre? Heureusement non, mais cela ne dépend que de vous finalement!

Cliché numéro 4: “La sécu c’est ce la m***, si tu as un cancer tu dois payer toi même pour ta chimio!” (lu pour de vrai)

Voilà un cliché que je n’arrive toujours pas bien à comprendre. En France, lorsque j’ai dit à ma toubib que je partais vivre en Angleterre et sa réponse a été qu’il fallait que je profite de faire tous mes examens de santé ici car en Angleterre c’était nul. On entendant beaucoup de choses négatives et l’on avait un peu peur car Monsieur étant diabétique insulino-dépendant, on se demandait comment il allait être couvert etc…Et là encore, nous avons été très surpris, dans le bon sens du terme.

Tout d’abord obtenir notre numéro de sécu a été facile et rapide (oui oui, l’administration est plutôt efficace ici), puis nous nous sommes inscrit auprès d’un GP (General Practionner – ou le médecin généraliste), c’est obligatoire, comme en France on déclare son médecin à la sécu. Première consultation pour Monsieur et moi, médecin super sympa qui prend son temps, on repart tous les 2 avec nos ordonnances… et on ne paie rien. Rien. Zero. Nada. En ce qui concerne le traitement pour le diabète, il a simplement fallu remplir un papier et Monsieur ne paie rien du tout – tout comme en France. Et pour le renouvellement d’ordonnance, pas besoin de prendre rdv – il suffit de demander le renouvellement sur internet et 2 jours après l’ordonnance nous attend au cabinet. Et ça les amis, c’est vraiment super pratique!

Pour la petite anecdote également, lors de leur visite Maman Potiron a été malade – il a fallu aller dans un “walk in” center, un genre de centre médical qui prend sans rdv et elle a eu des médicaments à prendre. Et bien à notre grande surprise, elle n’a rien payé du tout car elle a plus de 60 ans, et ce même si elle ne réside pas en Angleterre.

Pour le moment nous n’avons pas eu besoin d’aller chez le médecin autre que pour renouveler nos ordonnances, donc cet avis ne concerne que notre expérience actuelle mais nous nous attendions vraiment à pire niveau système de santé.

Et à l’affirmation “tu dois payer pour ta chimio”, c’est bien entendu faux! Sauf si l’on décide de se faire traiter dans le privé, mais là encore, ce n’est pas spécifique à l’Angleterre, c’est partout pareil.

Cliché numéro 5: “A cause du Brexit, ma copine Lindsay* elle a perdu son boulot!” (* le prénom a été changé pour garder l’anonymat)

Haha! Bullshit j’ai envie de dire! Concernant le Brexit l’on a entendu énormément de choses, correctes comme totalement fausses. Je bosse dans un milieu où l’on est beaucoup, beaucoup, beaucoup d’étrangers et je n’ai jamais entendu aucun collègue dire que son boulot (fixe ou temporaire) était menacé par le Brexit. Lorsque le Brexit a été voté, je bossais encore pour une Université à Londres et je venais d’être embauchée dans mon Université actuelle et j’ai reçu je ne sais combien de mails venant de ces 2 Université, tous disant que le Brexit ne changerait absolument rien… tout du moins jusqu’à en 2019. Et effectivement, le Brexit ne change absolument rien pour nous au niveau emploi, la preuve en est que Monsieur a signé un CDI il y a tout juste 2 semaines de cela. Un CDI pour un boulot… à la National Health Service qui plus est.

Nous sommes officiellement résidents au Royaume Uni, nous payons nos impôts dans ce pays et nous avons même le droit de vote (bon, pas pour toutes les élections bien entendu), alors sincèrement, il n’est pas encore arrivé le moment où l’on nous mettra à la porte de ce pays. Non mais!

 

Cliché numéro 6: “Ha oui, vous habitez en Angleterre? J’aime bien Londres!”

Alors non les gars, il n’y a pas QUE Londres en Angleterre hein! Maintenant je dois avouer que si je n’avais pas trouvé ce job dans cette région, nous n’y aurions sans doute pas mis les pieds. Et cela aurait été bien dommage! Nous habitons dans le North Yorshire, pour situer, plus haut, ben y’a l’Ecosse, on est à environ 3h de route d’Édimbourg. La “grande” ville la plus proche est Newcastle, mais l’on est également pas loin de Manchester (2h) et York (1h). Ce qui est chouette c’est qu’on habite à la fois à la campagne, mais aussi pas loin de la mer. Bon, on ne s’y baigne pas, faut pas exagérer mais c’est tellement agréable de pouvoir aller marcher sur la plage en seulement 20 minutes de route. Autour de chez nous il y a pleins de jolis petits villages, tout droit sorti d’un épisode d’inspecteur Barnaby (ma passion, toujours toujours). Et parfois quand on est dans notre jardin, on a l’impression de sentir “la vache”, la nuit l’on entend un petit rossignol qui chante et il y a pleins d’oiseaux qui viennent picorer les graines dans notre jardin.

Le week-end, on prend la route pour aller découvrir des endroits que l’on ne connait pas, ou redécouvrir certains que l’on connaît déjà mais qui sont vraiment super chouettes alors on y retourne. C’est un peu comme être en vacances toutes l’année! Parfois l’on croise des gipsy avec leurs carrioles et leurs chevaux, car des chevaux il y a beaucoup partout. Tous comme les lapins, et les faisans aussi. C’est une jolie région qui est assez peu connue des touristes mais qui au final vaut vraiment le détour…

Alors, est-ce que après une année, nous regrettons notre décision? A votre avis? Bien sûr que non! Au quotidien il y a pleins de petites choses qui font que vivre en Angleterre c’est plutôt chouette: sans cesse découvrir de nouveaux endroits, tester la gastronomie locale (haaaaaaaaaa….le fameux parmo), pouvoir aller faire ses courses à 2h du matin (certains magasins ouvrent 24h/24) ou aller chez le véto à minuit passée (certaines cliniques vétérinaires ouvrent aussi 24h/24) (mais ça on s’en passerait), entendre la petite musique du marchand de glace (et ne toujours pas savoir où il se trouve… groumpfff), chiner dans les charity shop le dimanche après midi, manger un fish & chips sur la plage (ou un “chips and chips”)…

Sommes nous plus ou moins heureux depuis que nous vivons ici? C’est difficile à dire, mais de mon point de vue je me trouve bien plus épanouie dans notre nouvelle vie. Et si “matériellement” rien ne me manque, j’ai parfois quelques petits coups de blues car si l’expatriation est une super aventure, c’est également devoir dire “au revoir” à sa famille et ses amis. C’est sans doute ce qui est le plus difficile, mais Monsieur Potiron et moi sommes une équipe soudée donc les petits moments de blues sont vites oubliés.

Est-ce que l’on pense rentrer une fois mon contrat terminé? La réponse est non, définitivement non! Nous envisageons plus notre avenir dans ce pays qu’en France…mais là encore, on verra le moment venu.

Voilà pour ce loooooooong retour sur notre année d’expatriés. Je suis sûre que j’ai oublié pleins de choses pourtant…

Mais je pense que je ferais d’autres articles plutôt “trucs et astuces” si jamais cela peut être utiles aux futurs expats qui traînent par ici: trouver une maison (tout un roman), les démarches pour ouvrir un compte en banque, pour obtenir son numéro de sécu, déménager avec ses animaux etc etc…

Et puis si vous avez des questions, n’hésitez pas!

6 Comments
  • malolapetite
    août 1, 2017

    Ça donne envie

    • Mme_Potiron
      août 3, 2017

      Il faut juste se lancer 🙂

  • LANGLASSE stephanie
    août 2, 2017

    Encore merci de partager avec nous ces moments de vie! D’autant que j’adorerais faire comme vous…quelle chance vous avez. Profitez bien de cette nature magnifique et envoyez nous encore plein de supers billets!!!!

    • Mme_Potiron
      août 3, 2017

      Owww, merci merci c’est vraiment adorable! Promis je vais essayer de faire plus de billets sur cette chouette région <3

  • Séverine de Junnemann
    novembre 4, 2017

    <3 <3 <3

    • Mme_Potiron
      novembre 5, 2017

      Love love <3 <3 <3

Laissez moi un petit message!

error: Clic droit interdit!