Amok de patates douces

bonjourToujours plongée dans mes souvenirs de voyage, aujourd’hui je viens avec une recette typiquement khmer: le Amok. La première fois où j’ai gouté un Amok c’était à Siem Reap – la ville jouxtant la célèbre cité d’Angkor. Angkor, tout le monde connait, tout le monde l’a déjà « vu » et connait plus ou moins son histoire. Mais en toute sincérité, tant qu’on y a pas mis les pieds, on ne se rend pas compte de la magnificence de la chose, un peu comme le Taj Mahal en fait. Angkor, c’est WOUAW! C’est époustouflant, c’est immense, c’est vibrant, c’est incroyable. C’est un endroit qu’il faut visiter au moins une fois dans sa vie.

Angkor

Angkor Thom – les visages souriants des piliers du Bayon

Angkor2

Angkor Thom

Angkor3

Angkor4

Angkor Vat

Angkor5

Il existe des pass pour 1, 3 ou 7 jours. Bon…sans mentir, 7 jours, ça fait un peu long quand même, à moins que vous soyez passionné(e) d’archéologie, ou d’histoire. Mais 1 jour, c’est vraiment trop peu. En 1 jour, vous pourrez visiter Angkor Thom et Angkor Vat, c’est à dire les lieux où vous serez happés par le flot de touristes! Si vous prenez le temps (et un chauffeur de tuk-tuk), vous pourrez vous éloigner de ces lieux ultra-touristiques pour découvrir d’autres temples dont le charme et le calme vous séduiront et vous laisseront également un formidable souvenir. C’est ce que nous avons fait, et nous nous sommes parfois retrouvés seuls à découvrir les ruines d’un temple…on se prenait pour les aventuriers de l’arche perdue!

angkor6

Visiter le Cambodge à la saison des pluies, c’est le risque!

Angkor7

Angkor8

Angkor9

Angkor10

Angkor11

 Banteay Srei

Le Banteay Srei – appelé aussi « la citadelle des femmes »

 Banteay Srei

 Banteay Srei

Un temple magnifique, malheureusement pillé comme beaucoup d’autres temples à Angkor (n’est ce pas Monsieur Malraux!)

Siem Reap est une petite ville fort agréable, avec un marché de nourriture la journée et un marché à touristes le soir. Des touristes, vous en croiserez à la pelle à Siem Reap, forcément tout le monde se loge dans la ville donc bon! Il y a même une rue qui s’appelle « Pub Street » dans laquelle se trouvent tous les bars et autres restaurants…mais nous avions la chance d’avoir un hôtel fort sympa en dehors du centre ville (avec service de tuk tuk gratuit) donc nous avons pu échapper à la « touristite aiguë ».

siem reap

Market_Angkor

Le marché local de seam reap – vous pourrez y trouver toutes sortes d’épices ainsi que le fameux poivre de Kampot

Tout comme les ruines d’Angkor, le Amok est un plat qu’il faut absolument goûter au moins une fois dans sa vie! A Siem Reap, nous avions également notre « cantine », c’est à dire un resto où nous allions tous les soirs…oui, je sais, cela peut paraître étrange de toujours aller dans le même restaurant, mais selon Monsieur Potiron, une fois qu’on a trouvé une bonne cantine, pourquoi en changer? Si Monsieur Potiron commandait du Loc-Lac, moi j’avais envie de varier les plaisir, et j’ai donc testé un Amok de poisson (c’est généralement fait avec du poisson), et là, mes papilles ont explosé. C’était parfumé et doux, un vrai régal. Aujourd’hui, le poisson ne fait plus partie de mon alimentation, donc je l’ai remplacé par de la patate douce et du chou fleur, mais croyez moi les saveurs sont toujours là!

Amok de patate douce

Recette du Amok de patates douces

Ingrédients:

Pour la pâte:

La pâte de amok peut ensuite être utilisée pour n’importe quel autre plat – vous pouvez tout à fait adapter cette recette avec du poisson ou de la viande.

    • 2 tiges de citronelle
    • 2 gousses d’ail
    • 2 échalottes
    • 3 feuilles de kaffir
    • 1 petite racine de galangal
    • 1 racine de curcuma
    • 1 càc de vinaigre de riz
    • 1 càc de sucre de coco
    • 1 petit peu de piment (à doser selon vos préférences)

Pâte de Amok

 

Pour les légumes:

  • 200 gr de patates douces
  • 200 gr de chou fleur
  • 300 ml de lait de coco
  • une belle poignée de coriandre
  • 2 càs d’huile de coco

Préparation:

Pour préparer la pâte, rien de plus simple: il suffit de mélanger tous les ingrédients dans un blender jusqu’à ce qu’ils soient tous coupés très finement. Pour cela, je vous conseille tout de même de couper grossièrement avant la citronnelle, le galangal et les échalotes, cela facilitera le travail du blender. Vous pouvez ajouter 2 càs d’huile de tournesol pour que cela fasse plus « pâte ».

Pelez et coupez ensuite la patate douce en cubes et détaillez le chou fleur.

Dans un wok ou une grande casserole, faites chauffer l’huile de coco et ajoutez la pâte de amok. Laissez cuire pendant environ 2 minutes – cela dégage une odeur fantastique! Ensuite ajoutez la patate douce et mélangez bien avec la pâte de amok. Versez ensuite par dessus le lait de coco et faites chauffer pendant environ 10 minutes. Ajoutez ensuite les fleurettes de chou fleur et laissez encore cuire une 10 aine de minutes – jusqu’à ce que les légumes soient tendres en fait. Ensuite, sortez du feu et ajoutez la coriandre hachée et mélangez bien le tout.

Vous pouvez déguster ce amok avec une jolie salade verte, ou du riz!

Amok de patates douces

Bon, au Cambodge, le Amok est joliment présenté dans une feuille de bananier…mais je n’en avais pas sous la main! Vous trouverez différentes variantes de recette pour la pâte de amok, certaines ne mettent pas de curcuma, d’autres ajoutent du basilic thaï, mais la base, c’est à dire citronnelle-galangal-keffir sera toujours la même.

Pâte de Amok

J’espère que cette petite promenade dans les ruines d’Angkor ainsi que cette petite recette exotique vous auront fait voyager…je vous réserve encore une petite recette Khmer pour les jours à venir, avant de prendre la direction du Laos pour d’autres recettes à base d’ingrédients parfumés et parfois un peu épicés!

Mais au fait, ça vous dirait d’aller visiter Angkor ou y êtes vous déjà allé?

 

5 Comments
  • MerryGoRoundGirl
    avril 5, 2015

    Ohlala ces photos me font voyager de chez moi, ça a vraiment l’air sublime! Je ne connais que de Pékin Express (bon d’accord, mes références ne sont pas forcément celles de tout le monde hehe), mais les paysages sont dingues!
    Et cette recette qui l’accompagne donne très envie aussi 🙂

    • Mme_Potiron
      avril 5, 2015

      Et encore, en photo ou à Pékin Express, on ne se rend pas compte de la taille du truc… c’est immense! Le Cambodge est vraiment un pays magnifique, et la nourriture y est délicieuse (ne perdons pas de vue l’essentiel!)

  • babakitchen
    avril 6, 2015

    comment ???? tu n’avais pas de feuille de bananier ??????????? je te charrie gentiment, je n’en ai pas non plus
    tes photos sont époustouflantes, grands dieux, j’ai adoré !!!! yapuka trouver du galangal et du sucre de coco, tout le reste j’ai
    bisous !! et merci pour cette recette

    • Mme_Potiron
      avril 6, 2015

      Pffffffffffff!! Ouais, mais y’en avait plus chez mon épicier asiatique de feuilles de bananier! La prochaine fois je ferais mieux niveau présentation! Pour le sucre de coco, le sucre roux fonctionne aussi très bien!

Laissez moi un petit message!

error: Clic droit interdit!