Septembre #2

, Permalink 0

bonjourC’est sous un ciel un peu morose que se termine cette deuxième semaine de Septembre. Une semaine qui ne fût pas de tout repos finalement, et qui, comme toutes les semaines mouvementées, est passée à une vitesse folle. Ce soir, encore une fois, je vais faire ma valise… encore une fois je vais devoir penser à ne rien oublier – passeport, carte bleue, disque dur, pyjama (ça m’arrive souvent d’oublier mon pyjama!). Demain, je vais sans doute ronchonner, à cause des gens mal élevés qui veulent toujours passer devant au comptoir d’enregistrement, ceux qui insistent pour prendre leurs bouteilles de shampoing et qui créent un bouchon au contrôle de sécurité, la personne assise devant qui va baisser son siège alors que j’ai mon ordinateur posé sur la tablette pour travailler. Et puis arriver, attendre ma valise qui n’arrive jamais, courir attraper le bus, encore 30 minutes de trajet…

Et puis se dire que finalement, et si ce voyage était le “dernier”? A la fin de la semaine prochaine, je devrais être fixée… soit on part pour toujours, soit on reste pour toujours. Cela me donne le vertige… Dans l’un ou l’autre des cas, je serais heureuse, c’est tout ce qui importe au final, non?

Mais en attendant de savoir ce que les petites étoiles qui veillent sur moi ont décidé pour mon avenir, un petit récap de la semaine qui vient de s’écouler.

Dmanche

Dimanche dernier on a donc fêté le tout premier anniversaire d’une jolie princesse. Il faisait beau (pas comme aujourd’hui), chaud, la princesse était plus coquine que jamais et la tarte à la framboise était un vrai délice. C’est durant ce genre d’évènement que je me rend compte à quel point les choses changent et évoluent. On a souvent du mal à prendre assez de recul sur soi même pour voir à quel point on avance dans la vie, et c’est souvent en voyant les autres que l’on se rend compte tout ce chemin que l’on parcoure d’année en année.

Lundi

Lundi, Griffe a décidé que l’été était définitivement terminé…du coup pour m’éviter toute envie de ressortir mes knackis, elle a bouffé mes tongs préférées. Ces tongs sont justes la meilleure invention de la planète! Elles tiennent bien aux pieds – vachement important quand on marche dans la boue et le caca d’éléphant, elles sont waterproof – important pour nettoyer après avoir marché dans la boue et le caca d’éléphant, elles sont confortables et faciles à enfiler. Bref, c’est la 3ème paire de ce genre que j’ai (la première ayant été bouffée par les chiens de notre copain au Laos), et elles sont devenues un indispensable de mes voyages. Je suis bonne pour en acheter une nouvelle paire…l’été prochain!

Mardi

J’avais mis une grille pour ne pas qu’elle parte se cacher sous le canapé, mais normalement elle vit en liberté

Forcément, bouffer de la tong, cela n’est pas sans risque. Et mardi, Madame Griffe nous a encore fait des frayeurs. Elle qui d’ordinaire le matin se rue sur sa salade, là elle n’a absolument rien voulu manger. Elle avait mal quelque part, ça se voyait. Vu qu’elle refusait de manger, qu’elle n’allait pas à la caisse, qu’elle avait le ventre tout gonflé, je l’ai desuite amenée chez Super Véto. L’arrêt du transit est très dangereux chez les lapins, et comme madame ne se décidait pas à remanger et à faire ses besoins, le vétérinaire a décidé de la garder toute la nuit. Autant vous dire que j’en étais malade…

Mercredi

Heureusement, le transit ayant repris dans la nuit, nous avons pu aller récupérer la demoiselle mercredi matin. Étant donné que c’est la troisième fois qu’elle nous fait le coup du “bouchon”, on a une flopée de médicaments à lui donner “au cas où”. Mais essayer de donner un liquide à la seringue à Griffe c’est comme faire manger des betteraves à Papa Potiron: mission impossible!

Jeudi

Jeudi j’ai reçu une chouette nouvelle! Ce qui explique pourquoi ce bouclage de valise “encore une fois” n’est finalement pas le même que tous les autres. Je suis super contente d’avoir réussi à passer le cap de la première sélection, d’un point de vue confiance en soi c’est vraiment super (la confiance en moi, c’est un truc à travailler, vraiment). Maintenant, je ne veux pas être trop trop optimiste vis à vis de ce poste… après tout, je suis française, mon anglais n’est pas parfait et il y aura sans doute d’autres personnes bien plus qualifiées que moi à passer cet entretien. Néanmoins, c’est une super opportunité!

vendredi

Sauf qu’un entretien, ça se travaille! Alors vendredi je me suis replongée dans mes “bibles” de statistiques histoire de me mettre un petit peu à jour sur des concepts qui sont déjà bien loin dans ma mémoire. J’ai travaillé à faire une présentation simple et aussi rigolote, quelque chose de ludique qui plairait aux étudiants… je ne sais pas si j’y suis arrivée, mais en tous cas, moi, ma présentation elle me plait!

Samedi

Samedi pour fêter cette fin de semaine agitée, nous avons trinqué avec une nouvelle venue au rayon des bières: la Radler de Hoegaarden. J’ai goûté la Radler à Vienne il y a quelques semaines de cela et je dois dire que j’ai beaucoup aimé. Cette bière là est bonne, mais pas aussi bonne que la radler viennoise il faut l’avouer. Ce que j’aime dans cette bière c’est que le goût citronné rend l’amertume de la bière bien moindre, et le degrés d’alcool est aussi assez faible – bien quand on veut boire un coup mais pas trop! Par contre, Monsieur Potiron, lui n’a pas trop aimé…voir pas du tout! Tant mieux, il en restera plus pour moi!

Comme je vous l’ai dis, ce fût une semaine assez remplie. La semaine prochaine je vais sans doute la passer sous la pluie, je vais plus que jamais profiter de ma jolie Université, en profiter pour aller me promener au lieu de restée scotchée à mon écran d’ordi toute la journée.

A la semaine prochaine!

Cet article n'a pas encore de commentaires

Laissez moi un petit message!

error: Clic droit interdit!